Bibliothèque des gens de la sunnah

livres islamiques
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
toolbar powered by Conduit
بسم الله الرحمن الرحيم
 
 
السلام عليكم و رحمة الله
 
Bienvenue dans notre forum
calendrier musulman
Derniers sujets
VideoBox
Cliquez sur l'image.
gallerie photos
Sondage
Combien de fois lisez-vous le coran ?
 Plus d'une fois par mois.
 Une fois par mois.
 De temps en temps (sans compter).
 Une foi par an.
 Jamais.
Voir les résultats
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Statistiques
Nous avons 33 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Ben Bouazza

Nos membres ont posté un total de 85 messages dans 69 sujets
Video Daylimotion
Les vidéos de Livreislam sur Dailymotion

Partagez | 
 

 Le récit de Khouza’a (خزاعة), les informations concernant ‘Amro ibn louhay ( عمر بن لحي) et l’adoration des idoles en terre arabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zakaria
Admin
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Le récit de Khouza’a (خزاعة), les informations concernant ‘Amro ibn louhay ( عمر بن لحي) et l’adoration des idoles en terre arabe   Jeu 16 Déc - 20:45

بسم الله الرحمن الرحيم


Le récit de Khouza’a (خزاعة), les informations concernant ‘Amro ibn louhay ( عمر بن لحي) et l’adoration des idoles en terre arabe.

Lorsque Jurhum multiplia les injustices et la tyrannie en terre sainte, ils furent défait par Khouza’a, Certain affirme que Khouza’a étaient une tribu arabe qui descendait de ‘Amro ibn ‘Amer, l’homme qui était sortit du Yémen, pour échapper au torrent impétueux qu’il appréhendait comme nous l’avons vu précédemment.
Khouza’a se mobilisa contre Jurhum et leur déclara la guerre. Ce fut Khouza’a qui sortit vainqueur des combats qui les opposèrent. Ils chassèrent les Jurhum de la maison sacrée.
Les Jurhum enterrèrent le puits de Zamzam et quittèrent la Mecque pour aller s’installer au Yémen.

C’est à cette époque qu’eu lieu le début de l’adoration des idoles dans le Hedjaz. C’est leur chef ‘Amro ibn louhay el Khouza’i (عمر بن لحي الخزاعي) qui fut à l’origine de cette idolâtrie.

Certain savant rapporte que ‘Amro ibn louhay el Khouza’i était sortit un jour, de la Mecque vers la Syrie, pour régler une affaire.
Il trouva un peuple en train d’adorer des idoles et leur dit : « Que sont ces idoles que vous adorez ? »
Ils lui répondirent : « Ce sont nos divinités, nous leur demandons de nous donner la pluie, et elles nous en donnent et nous leur demandons de nous assister dans nos guerres et elles nous assistent.
Il leur dit alors : « Et si vous m’en donniez une, que je la ramène avec moi dans la terre des arabes afin qu’ils l’adorent. »
Ils lui donnèrent une idole du nom de Houbal qu’il rapporta avec lui à la Mecque et l’installa devant la Kaaba en ordonnant aux gens de l’adorer et de la glorifier.

Ibn Ishaq rapporte que l’idolâtrie chez les descendants d’Ismaël est due au fait que quand l’un d’eux parti de la Mecque, il prenait avec lui une pierre du lieu sacrée en vue du respect de celui-ci, et partout où ils descendaient, ils la dressèrent par terre et tournèrent autour d’elle à l’instar de leur tawaf autour de la Kaaba. Cela les amena à adorer les pierres qu’ils trouvèrent bonnes et cela les remplis d’admiration pour cet acte. Puis les générations qui suivirent oublièrent cette origine, et ils échangèrent la religion d’Ibrahim et d’Ismaël contre une autre religion et cela en adorant les idoles et s’engagèrent dans des égarements semblables à ceux des nations antiques mais ils conservèrent quelques restes de la religion du temps d’Ibrahim comme la vénération de la maison sacrée, le fait de tourné autour d’elle, le hajj, la ‘Umra, le wuquf sur la station de ‘Arafat, le sacrifice d’animaux tout en y introduisant des éléments qui ne lui appartenait pas auparavant.

Ils disaient par exemple lorsqu’il faisait la talbiya :

لبيك اللهم لبيك, لبيك لا شريك لك, إلا شريك هو لك, تملكه وما ملك

« Me voila, O Allah, me voila ! Me voila ; Tu n’as pas d’associé excepté un associer qui t’appartient, Tu le possède et il ne possède rien. »

Certain savant rapporte que c’est ‘Amr ibn louhay qui instaura cette talbiya.
Dans cet appel, ils confessent l’unicité, puis ils y introduisent leurs idoles, et ils font que ce possède ceux-ci soit sous la domination d’Allah.

Allah (تعالى) dit dans le coran :

وَمَا يُؤْمِنُ أَكْثَرُهُم بِاللَّـهِ إِلَّا وَهُم مُّشْرِكُونَ

« Et la plupart d'entre eux ne croient en Allah, qu'en lui donnant des associés. »
(Sourate 12 verset 106)

Il est rapporté dans l’authentique de Mouslim d’après Ibn ‘Abbas (رضي الله عنهما) qui a dit : « Les polythéiste tournait autour de la Kaaba en disant : « Nous sommes à toi ! Tu n’as aucun associé ! » et le prophète leur disait « Malheur à vous ! Cela vous suffit ! » Mais ils ajoutaient aussitôt : « Sauf un associé qui est à Toi. Tu le possède et il ne possède pas. »

Il est rapporté également dans le sahih d’el Boukhari qu’Abou Horayra (رضي الله عنه) dit : Le Prophète (عليه السلام) dit : « J’ai vu ‘Amr ibn Louhay al Khouza’i trainer ses entrailles (intestins) en Enfer. Ce fut le premier qui instaura la pratique des chamelles dites « sa’iba » et Tabarani a rajouté une version rapporté par ibn ‘Abbas (رضي الله عنه) qui dit : « … et il changea la religion d’Ibrahim » et sa chaine de transmission est bonne (Hassan) comme il est rapporté dans le sahiha de cheikh al Albany.

Abou Horayra (رضي الله عنه) rapporte également que le prophète (عليه السلام) dit à Aktham ibn Al Jawn al Khouza’i (أكثم بن الجون الخزاعى) : « o Aktham, j’ai vu ‘Amr ibn Louhay trainer ses intestins en Enfer, et je n’ai pas vu un homme plus semblable à lui que toi et plus semblable a toi que lui. »
Aktham (رضي الله عنه) dit : « Cette ressemblance peut-elle me nuire ? O envoyée d’Allah ? »
Et l’envoyé d’Allah (عليه السلام) de répondre : « Non, car tu es croyant et lui est non croyant. Ce fut le premier à changer la religion de Ismaïl, il a dressé des idoles, institué la bahira, la sahiba, la wasila et le hami. » Rapporté par Tabari dans son tafsir et authentifié par cheikh el Albany dans silsila sahiha (1677)

Allah (تعالى) a révélé plusieurs versets ces pratiques et ces croyances qui ont été rajouté.

وَجَعَلُوا لِلَّـهِ مِمَّا ذَرَأَ مِنَ الْحَرْثِ وَالْأَنْعَامِ نَصِيبًا فَقَالُوا هَـٰذَا لِلَّـهِ بِزَعْمِهِمْ وَهَـٰذَا لِشُرَكَائِنَا ۖ فَمَا كَانَ لِشُرَكَائِهِمْ فَلَا يَصِلُ إِلَى اللَّـهِ ۖ وَمَا كَانَ لِلَّـهِ فَهُوَ يَصِلُ إِلَىٰ شُرَكَائِهِمْ ۗ سَاءَ مَا يَحْكُمُونَ ﴿١٣٦﴾ وَكَذَٰلِكَ زَيَّنَ لِكَثِيرٍ مِّنَ الْمُشْرِكِينَ قَتْلَ أَوْلَادِهِمْ شُرَكَاؤُهُمْ لِيُرْدُوهُمْ وَلِيَلْبِسُوا عَلَيْهِمْ دِينَهُمْ ۖ وَلَوْ شَاءَ اللَّـهُ مَا فَعَلُوهُ ۖ فَذَرْهُمْ وَمَا يَفْتَرُونَ

« Et ils assignent à Allah une part de ce qu'Il a Lui-même créé, en fait de récoltes et de bestiaux, et ils disent: «Ceci est à Allah - selon leur prétention! - et ceci à nos divinités.» Mais ce qui est pour leurs divinités ne parvient pas à Allah, tandis que ce qui est pour Allah parvient à leurs divinités. Comme leur jugement est mauvais! (136) Et c'est ainsi que leurs divinités ont enjolivé à beaucoup d'associateurs le meurtre de leurs enfants, afin de les ruiner et de travestir à leurs yeux leur religion. Or si Allah voulait, ils ne le feraient pas. Laisse-les donc, ainsi que ce qu'ils inventent. » (137)
(Sourate 6 verset 136/137)

وَقَالُوا هَـٰذِهِ أَنْعَامٌ وَحَرْثٌ حِجْرٌ لَّا يَطْعَمُهَا إِلَّا مَن نَّشَاءُ بِزَعْمِهِمْ وَأَنْعَامٌ حُرِّمَتْ ظُهُورُهَا وَأَنْعَامٌ لَّا يَذْكُرُونَ اسْمَ اللَّـهِ عَلَيْهَا افْتِرَاءً عَلَيْهِ ۚ سَيَجْزِيهِم بِمَا كَانُوا يَفْتَرُونَ ﴿١٣٨﴾ وَقَالُوا مَا فِي بُطُونِ هَـٰذِهِ الْأَنْعَامِ خَالِصَةٌ لِّذُكُورِنَا وَمُحَرَّمٌ عَلَىٰ أَزْوَاجِنَا ۖ وَإِن يَكُن مَّيْتَةً فَهُمْ فِيهِ شُرَكَاءُ ۚ سَيَجْزِيهِمْ وَصْفَهُمْ ۚ إِنَّهُ حَكِيمٌ عَلِيمٌ ﴿١٣٩﴾ قَدْ خَسِرَ الَّذِينَ قَتَلُوا أَوْلَادَهُمْ سَفَهًا بِغَيْرِ عِلْمٍ وَحَرَّمُوا مَا رَزَقَهُمُ اللَّـهُ افْتِرَاءً عَلَى اللَّـهِ ۚ قَدْ ضَلُّوا وَمَا كَانُوا مُهْتَدِينَ

Et ils dirent: «Voilà des bestiaux et des champs frappés d'interdiction: n'en mangeront que ceux que nous voudrons.» - selon leur prétention! - Et voilà des bêtes dont le dos est tabou, et des bêtes sur lesquelles ils ne mentionnent pas le nom d'Allah. Des inventions contre Lui! Il les rétribuera pour ce qu'ils inventaient comme mensonges. (138) Et ils dirent: «Ce qui est dans le ventre de ces bêtes est réservé aux mâles d'entre nous, et interdit à nos femmes.» Et si c'est un mort-né, ils y participent tous. Bientôt Il les rétribuera pour leur prescription, car Il est Sage et Omniscient. (139) Ils sont certes perdants, ceux qui ont, par sottise et ignorance tué leurs enfants, et ceux qui ont interdit ce qu'Allah leur a attribué de nourriture, inventant des mensonges contre Allah. Ils se sont égarés et ne sont point guidés. (140) (Sourate 6 verset 138/140)

Allah (تعالى) dit :

وَلَا تَقُولُوا لِمَا تَصِفُ أَلْسِنَتُكُمُ الْكَذِبَ هَـٰذَا حَلَالٌ وَهَـٰذَا حَرَامٌ لِّتَفْتَرُوا عَلَى اللَّـهِ الْكَذِبَ ۚ إِنَّ الَّذِينَ يَفْتَرُونَ عَلَى اللَّـهِ الْكَذِبَ لَا يُفْلِحُونَ

Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues: «Ceci est licite, et cela est illicite», pour forger le mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas. (Sourate 16 verset 116)

مَا جَعَلَ اللَّـهُ مِن بَحِيرَةٍ وَلَا سَائِبَةٍ وَلَا وَصِيلَةٍ وَلَا حَامٍ ۙ وَلَـٰكِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا يَفْتَرُونَ عَلَى اللَّـهِ الْكَذِبَ ۖ وَأَكْثَرُهُمْ لَا يَعْقِلُونَ

« Allah n'a pas institué la Bahira, la Sâïba, la Wasîlani le Hâm . Mais ceux qui ont mécru ont inventé ce mensonge contre Allah, et la plupart d'entre eux ne raisonnent pas. » (Sourate 5 verset 103)

Remarque : La bahira de « bahara » c'est-à-dire fendre, c’est la chamelle dont on fendait l’oreille. Il était des lors défendu de la monter et de boire de son lait. Seul l’hôte était autorisé à en boire.
La sa’iba est la chamelle qu’on laissait libre à la suite d’un vœu accompli ou simplement pour se rapprocher des idoles. Elle était sacrée. On ne devait ni la monter, ni boire de son lait, ni consommer sa viande.
Quand à la waçila, brebis tabou, l’innovation est encore plus flagrante. Toute brebis devenait tabou, quand elle produisait dix en cinq portées, toutes femelles, non séparées d’un male. La nouvelle progéniture engendrée par la suite ne pouvait être consommé que par les hommes, excepté les mort-nés que les femmes pouvaient manger avec eux.
Le ham est le chameau étalon. Il est considéré tabou quand il engendre un nombre donné de petits. Il devient sacré et il est épargné de tout service, réservé uniquement à l’accouplement.
Toutes ces pratiques avaient pour seul but d’obtenir plus de grâce auprès de leurs divinités.
Fin de remarque

Ils échangèrent donc ce qu’avait apporté Ibrahim (عليه السلام) comme religion juste et voie droite et comme unicité d’Allah sans associé et comme rejet du polythéisme.
De nombreuses idoles, portant des noms différents, furent introduites dans cette région au point ou chaque tribu possédait une statue ou une idole qu'ils vénérèrent en dehors d'Allah.
Cheikh Moubarakfouri rapporte dans son livre qu'il est dit que 'Amr ibn Louhay réussi à retrouver les statues (wad, souwa', yaghouth, ya'ouq, nasr ) que le peuple de Nouh adorait en son temps.

Remarque : Allah dit :

قَالَ نُوحٌ رَّبِّ إِنَّهُمْ عَصَوْنِي وَاتَّبَعُوا مَن لَّمْ يَزِدْهُ مَالُهُ وَوَلَدُهُ إِلَّا خَسَارًا ﴿٢١﴾ وَمَكَرُوا مَكْرًا كُبَّارًا ﴿٢٢﴾ وَقَالُوا لَا تَذَرُنَّ آلِهَتَكُمْ وَلَا تَذَرُنَّ وَدًّا وَلَا سُوَاعًا وَلَا يَغُوثَ وَيَعُوقَ وَنَسْرًا

« Noé dit: «Seigneur, ils m'ont désobéi et ils ont suivi celui dont les biens et les enfants n'ont fait qu'accroître la perte. (21) Ils ont ourdi un immense stratagème, (22) et ils ont dit: «N'abandonnez jamais vos divinités et n'abandonnez jamais Wadd, Suwâ, Yaghhû, Ya'ûq et Nasr'. (23) » (sourate 71 verset 21/23)

Il est rapporté dans le sahih d’el Boukhari que Abd Allah ibn ‘Abbas a dit : « Les idoles de l’époque de Nouh furent les même que celles chez les arabes ! En effet : Wadd était vénérée par les Banni Kalb à Dawmat al Jandal, Suwâ’ était vénéré par la tribu de Houdhayl, quant à Yaghoûth, elle était adorée par les Banî Mourad et ensuite les Bani Ghoutayf ; à Jourouf près de Saba près de Saba. Ya'oûq était l'idole de Hamdân, et Nasr était vénéré par les Himyar et les Dhou al Kala’.
Les noms de ces divinités étaient ceux de saints hommes du peuple de Nouh. Quand ils moururent, Satan souffla aux d'édifier des temples là où ils donnaient leurs enseignements. Ils célébrèrent ces édifices en leur donnant les noms de ces saints. Quand cette génération vint à son tour â mourir, et que la connaissance religieuse fut graduellement ternie, les gens prirent ces endroits pour des idoles ! " » (Voir sahih el Boukhari n°4920)
Fin de remarque.

Ils prirent les statues d'Issaf et Naila et les placèrent dans le mont Safâ et le mont Marwa et se mire également à les adorer.
Il est rapporté dans le sahih de Boukhari que ‘Asim demanda à Anas ibn Malik (al-Ansari):
« Détestiez-vous effectuer les parcours entre Safâ et Marwa ? Oui, dis Anas ibn Malik, car on considérait que cela faisait partie des rites païens jusqu’à ce qu’Allah eut révélé le verset qui dit :

إِنَّ الصَّفَا وَالْمَرْوَةَ مِن شَعَائِرِ اللَّـهِ ۖ فَمَنْ حَجَّ الْبَيْتَ أَوِ اعْتَمَرَ فَلَا جُنَاحَ عَلَيْهِ أَن يَطَّوَّفَ بِهِمَا ۚ وَمَن تَطَوَّعَ خَيْرًا فَإِنَّ اللَّـهَ شَاكِرٌ عَلِيمٌ

« AS-Safâ et Al-Marwah sont vraiment parmi les lieux sacrés d'Allah. Donc, quiconque fait pèlerinage à la Maison ou fait l'Umra ne commet pas de péché en faisant le va-et-vient entre ces deux monts. Et quiconque fait de son propre gré une bonne ouvre, alors Allah est Reconnaissant, Omniscient. »
(Sourate 2 verset 158) (Voir sahih el Boukhari hadith 1648)

Ils se mirent à adorer toute sorte d'idole: des arbres, des rochers, des statues,...

Ibn Ishaq rapporte dans ce sens : « les banou Milqane avaient une idole appelée « Sa3d ».
C'était un rocher situé dans un endroit de leur pays.
Un jour, un homme parmi eux alla à ce rocher accompagné de sa chamelle sur laquelle il voulait attirer la bénédiction de son idole, comme il le croyait.
Sa chamelle qui était vouée à I ‘idole et qui n'était pas destinée à être montée, s'effraya à la vue du rocher plein de sang des sacrifices et échappa à son propriétaire en courant dans tous les sens.
Celui-ci, voyant cela, pris une pierre et la jeta sur l'idole en lui disant : « Que tu ne sois pas béni par Allah ! Tu as fait fuir ma chamelle ». Et il courut derrière sa chamelle jusqu'à ce qu'il la rattrape».

Allah nous à montré la fausseté de ce genre d’adoration dans plusieurs verset parmi lesquels :

قُلْ هَلْ نُنَبِّئُكُم بِالْأَخْسَرِينَ أَعْمَالًا ﴿١٠٣﴾ الَّذِينَ ضَلَّ سَعْيُهُمْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَهُمْ يَحْسَبُونَ أَنَّهُمْ يُحْسِنُونَ صُنْعًا ﴿١٠٤﴾ أُولَـٰئِكَ الَّذِينَ كَفَرُوا بِآيَاتِ رَبِّهِمْ وَلِقَائِهِ فَحَبِطَتْ أَعْمَالُهُمْ فَلَا نُقِيمُ لَهُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ وَزْنًا

« Dis: «Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en ouvres? (103) Ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien. (104) Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines». Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection. » (105)(Sourate 17 verset 103/105)

فَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَىٰ عَلَى اللَّـهِ كَذِبًا أَوْ كَذَّبَ بِآيَاتِهِ ۚ إِنَّهُ لَا يُفْلِحُ الْمُجْرِمُونَ ﴿١٧﴾ وَيَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّـهِ مَا لَا يَضُرُّهُمْ وَلَا يَنفَعُهُمْ وَيَقُولُونَ هَـٰؤُلَاءِ شُفَعَاؤُنَا عِندَ اللَّـهِ ۚ قُلْ أَتُنَبِّئُونَ اللَّـهَ بِمَا لَا يَعْلَمُ فِي السَّمَاوَاتِ وَلَا فِي الْأَرْضِ ۚ سُبْحَانَهُ وَتَعَالَىٰ عَمَّا يُشْرِكُونَ

Qui est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui traite de mensonges Ses versets (le Coran)? Vraiment, les criminels ne réussissent pas. (17) Ils adorent au lieu d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent: «Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah». Dis: «Informerez-vous Allah de ce qu'Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre?» Pureté à Lui, Il est Très élevé au-dessus de ce qu'Ils Lui associent! (18) (sourate 10 verset 18)


أَلَا لِلَّـهِ الدِّينُ الْخَالِصُ ۚ وَالَّذِينَ اتَّخَذُوا مِن دُونِهِ أَوْلِيَاءَ مَا نَعْبُدُهُمْ إِلَّا لِيُقَرِّبُونَا إِلَى اللَّـهِ زُلْفَىٰ إِنَّ اللَّـهَ يَحْكُمُ بَيْنَهُمْ فِي مَا هُمْ فِيهِ يَخْتَلِفُونَ ۗ إِنَّ اللَّـهَ لَا يَهْدِي مَنْ هُوَ كَاذِبٌ كَفَّارٌ

C'est à Allah qu'appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): «Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent davantage d'Allah». En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat. (3) (sourate 39 verset 3)

Le polythéisme se répandit au point ou chaque famille arabe avait chez elle une idole qu’elle adorait. Et lorsqu' Allah envoya Mohammed avec le message d’unicité, les Quraychite dirent :

أَجَعَلَ الْآلِهَةَ إِلَـٰهًا وَاحِدًا ۖ إِنَّ هَـٰذَا لَشَيْءٌ عُجَابٌ

Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu? Voilà une chose vraiment étonnante».(5)(sourate 38 verset

Parmi les innovations rependues a cette époque il y avait l’interdiction d’accomplir les tournées rituelles autour de la Kaaba dans des vêtements habituels, avec lesquels (arguaient-ils) on aurait pu commettre des péchés. Excepté faite pour les « Homs » (habitant de la Mecque). Et si les gens ne trouvaient pas d’habits chez les Homs, alors, ils faisaient le circuit autour de la Kaaba nus.
Les Homs s’était institué de faire la station à mouzdalifa pendant le pèlerinage et non à Arafat comme les autres arabes.








Cet article est une retranscription des cours donné dans paltalk dans le salon "craignez Allah et Allah vous enseignera". Pour plus d'infos cliquez ici
Il est strictement interdit d'utiliser ces notes dans un but lucratif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livreislam.forumactif.com
 
Le récit de Khouza’a (خزاعة), les informations concernant ‘Amro ibn louhay ( عمر بن لحي) et l’adoration des idoles en terre arabe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach 392 - The Breaking Glaciers
» [Maquette] Entrée d'une mine, d'une cabane et d'une boutique (MAJ: 22/06/12 )
» Wok pommes de terre courgettes
» Mille et une nuits aux comores
» poulet roti au citron et au romarin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliothèque des gens de la sunnah :: Bibliothèque islamique :: E-book et articles :: Sira (vie du prophète) alayhi salam-
Sauter vers: